cleversoft group GmbH+49(0)89 288 51110
Open a Support Ticket Support
S'abonner à notre newsletter
cleversoft navcleversoft nav
contact cleversoft
S'abonner à notre newsletter

Le 10 novembre, le Parlement européen a adopté la directive sur les rapports de durabilité des entreprises (CSRD) avec 525 voix en faveur, 60 contre et 28 abstentions. Cela signifie que les entreprises de taille moyenne seront également tenues de présenter un rapport à partir de 2025. Les premiers projets ont déjà été publiés et sont actuellement examinés par l'équipe chargée des rapports de surveillance de Cleversoft. Avec ce blogpost, nous aimerions vous donner un aperçu du contexte et de l'état actuel des choses.


Découvrons ensemble comment nous pouvons aider votre entreprise.


Les solutions professionnelles de cleversoft vous ouvrent l’accès à un nouveau monde d’efficacité.

Contactez nous

Découvrons ensemble comment nous pouvons aider votre entreprise.


Les solutions professionnelles de cleversoft vous ouvrent l’accès à un nouveau monde d’efficacité.

Contactez nous
Contexte européen  

Depuis l’Accord de Paris en 2015, le Conseil européen travaille sur un Green Deal européen. Cela comprend plusieurs facettes telles que la stratégie `Farm to Fork`, la stratégie industrielle européenne, le plan d’action sur l’économie circulaire, les piles et les piles usagées  et la stratégie sur les produits chimiques durables.  

Le plan d’action pour la finance durable est spécifiquement conçu pour impliquer le secteur financier dans le Green Deal. Une taxonomie européenne a été élaborée, qui a donné lieu à la directive sur la Divulgation des Informations Financières (SFDR) et à la Directive sur les Rapports Non-Financiers (NFRD). La Directive sur les Rapports de Durabilité des Entreprises (CSRD), récemment adoptée, remplacera la NFRD. 

 

Champ d’application élargi de la CSRD

Contrairement à la NFRD, la CSRD ne concerne pas seulement les Entités d’Intérêt Public (PIEs). A l’avenir, une grande partie du secteur des PME sera également soumise aux exigences de reporting. Les points clés :  

– Les entreprises doivent rendre compte de l’impact de leurs activités sur le climat et sur les droits de l’Homme. 

– À cette fin, le CSRD fixe des normes qui sont neutres par rapport au secteur, spécifiques au secteur et spécifiques à l’entreprise (type d’entreprise).  

– A partir de 2025, les obligations de reporting s’appliqueront à toutes les entreprises qui répondent à 2 des 3 critères suivants : 40 millions d’euros de chiffre d’affaires, 20 millions d’euros de bilan total et 250 employés.   

– Les petites entreprises cotées en bourse seront également soumises aux obligations de déclaration à partir de 2026.   

– Les entreprises non européennes exerçant des activités importantes dans l’UE (chiffre d’affaires de plus de 150 millions d’euros dans l’UE) devront également s’y conformer.  

– Les rapports devront être vérifiés par un auditeur externe.  

– Les rapports devront également être disponibles sous forme numérique.  

 

Prochaines étapes

Le Conseil a signé la directive et l’a publiée au Journal officiel de l’UE. Elle entrera donc en vigueur 20 jours après sa publication. Le CSRD sera concrétisé par les Normes Européennes de Rapport sur le Développement Durable (ESRS), qui devraient être publiées au deuxième trimestre 2023. Il est prévu que les différents règlements entrent en vigueur successivement sur une période allant de 2024 à 2028.  

Cleversoft continuera à suivre les développements concernant le CSRD. Nous espérons avoir plus d’informations sur la façon d’intégrer la directive dans nos outils de reporting sous peu.   

Vous avez des questions ? Nous sommes heureux de vous informer et de vous conseiller personnellement. Le moyen le plus rapide est d’utiliser notre formulaire de contact