cleversoft group GmbH+49(0)89 288 51110
Open a Support Ticket Support
S'abonner à notre newsletter
S'abonner à notre newsletter

Le Conseil de l'Union européenne et le Parlement européen ont récemment conclu un accord provisoire sur un vaste programme de lutte contre le blanchiment d'argent, dans le but de renforcer les défenses de l'Union européenne contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Le communiqué de presse du 18 janvier 2024 donne un aperçu détaillé des éléments essentiels de cet accord, conçu pour protéger à la fois les citoyens de l'UE et l'intégrité du système financier de l'UE.


Découvrons ensemble comment nous pouvons aider votre entreprise.


Les solutions professionnelles de cleversoft vous ouvrent l’accès à un nouveau monde d’efficacité.

Contactez nous

Découvrons ensemble comment nous pouvons aider votre entreprise.


Les solutions professionnelles de cleversoft vous ouvrent l’accès à un nouveau monde d’efficacité.

Contactez nous

Le Conseil de l’Union européenne et le Parlement européen ont récemment conclu un accord provisoire sur un vaste programme de lutte contre le blanchiment d’argent, dans le but de renforcer les défenses de l’Union européenne contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.  Le communiqué de presse du 18 janvier 2024 donne un aperçu détaillé des points essentiels de cet accord, conçu pour protéger à la fois les citoyens de l’UE et l’intégrité du système financier de l’UE. Pour plus de détails, vous pouvez accéder au communiqué de presse sur le site internet du Conseil Européen.

L’accord élargit considérablement la liste des entités obligées, englobant les institutions financières, les banques, les agences immobilières et d’autres entités jouant un rôle central dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (AML/CTF).  L’inclusion des fournisseurs de services de crypto-actifs (CASP), des négociants en produits de luxe et même des clubs de football professionnels et de leurs agents témoigne d’un champ d’application plus large, qui tient compte des nouveaux défis et des nouvelles vulnérabilités.  Les entités associées à des personnes ou à des entités faisant l’objet de sanctions financières seront signalées, ce qui renforcera la surveillance des facteurs de risque potentiels.  En outre, l’accès du public aux registres, y compris l’intérêt légitime de la presse et de la société civile, favorise la transparence et la responsabilité publique. 

Mesures de vigilance renforcées  

L’accord introduit des mesures spécifiques pour les relations de correspondance transfrontalières des prestataires de services liés aux crypto-actifs.  En outre, il prévoit des mesures de vigilance renforcées pour les relations d’affaires avec les particuliers fortunés impliquant le traitement d’actifs substantiels.  L’accent mis sur le devoir de diligence s’inscrit dans le cadre des efforts déployés à l’échelle mondiale pour renforcer la surveillance et prévenir les activités financières illicites.  Des règles harmonisées et transparentes sur la propriété effective ont été établies, fixant le seuil à 25 %.  Ces règles s’appliquent aux structures de propriété et de contrôle à plusieurs niveaux, ce qui garantit la transparence et décourage les tentatives de dissimulation de la propriété au moyen de structures complexes.    

Limite des paiements en espèces à l’échelle de l’UE et risques liés aux transactions avec les pays tiers  

Pour lutter contre le blanchiment d’argent, un plafond européen de 10 000 euros a été fixé pour les paiements en espèces, mais les États membres conservent la possibilité d’imposer des limites inférieures s’ils le jugent nécessaire.  En outre, les entités obligées sont tenues d’identifier et de vérifier les personnes effectuant des transactions occasionnelles en espèces d’un montant compris entre 3 000 et 10 000 euros, ce qui ajoute un niveau de contrôle supplémentaire.  En outre, les entités soumises à l’obligation de vigilance sont tenues d’appliquer des mesures de vigilance renforcées aux transactions impliquant des pays tiers à haut risque.  L’évaluation du risque, basée sur les listes du Groupe d’action financière (GAFI), justifie l’adoption de contre-mesures spécifiques supplémentaires au niveau européen ou national. Cette approche rigoureuse s’aligne sur les normes mondiales visant à atténuer la menace posée par les juridictions dont les régimes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sont inadéquats.  

Cellules de renseignement financier, supervision et évaluation des risques  

L’accord donne aux cellules de renseignement financier (CRF) un accès immédiat et direct à un large éventail d’informations, ce qui facilite leur rôle dans la prévention, la déclaration et la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Chaque État membre veillera à ce que toutes les entités soumises à obligation établies sur son territoire soient soumises à un contrôle adéquat et efficace de la part d’une ou plusieurs autorités de contrôle.  En particulier, l’Autorité de lutte contre le blanchiment de capitaux (AMLA) élaborera des projets de normes techniques réglementaires définissant les conditions générales permettant le bon fonctionnement des collèges de contrôle de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.    

 Prochaines étapes  

Les textes vont maintenant être finalisés et présentés aux représentants des États membres au sein du Comité des représentants permanents et au Parlement européen pour approbation.  En cas d’approbation, le Conseil et le Parlement adopteront formellement les textes avant leur publication au Journal officiel de l’UE et leur entrée en vigueur.  Au fur et à mesure que ces textes progressent vers leur finalisation et leur approbation ultérieure, l’engagement de l’UE à renforcer son cadre de lutte contre le blanchiment de capitaux est évident. 

Services de cleversoft

En tant que partenaire technologique en matière de réglementation, cleversoft prendra en compte et mettra en œuvre toutes les exigences réglementaires dans nos solutions au cours de la feuille de route de cette année. Nous sommes prêts à vous aider et à veiller à ce que votre organisation s’adapte de manière transparente à ces mesures strictes mais nécessaires. Nos solutions innovantes sont conçues pour répondre aux exigences en constante évolution de la conformité AML, en vous apportant le soutien dont vous avez besoin pour naviguer efficacement dans ce nouveau paysage réglementaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos services de lutte contre le blanchiment d’argent, veuillez consulter notre site internet. Pour toute question, n’hésitez pas à nous envoyer un message via le formulaire de contact de notre site.