cleversoft group GmbH+49(0)89 288 51110
Open a Support Ticket Support
S'abonner à notre newsletter
cleversoft navcleversoft nav
contact cleversoft
S'abonner à notre newsletter

L'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (EIOPA) a lancé le 13 avril 2022 une consultation publique sur le projet de lignes directrices sur l'intégration de la durabilité dans le processus de conseil dans le cadre de l'IDD.


Découvrons ensemble comment nous pouvons aider votre entreprise.


Les solutions professionnelles de cleversoft vous ouvrent l’accès à un nouveau monde d’efficacité.

Contactez-nous

Découvrons ensemble comment nous pouvons aider votre entreprise.


Les solutions professionnelles de cleversoft vous ouvrent l’accès à un nouveau monde d’efficacité.

Contactez-nous

L’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (EIOPA) a lancé le13 avril 2022 une consultation publique sur le projet de lignes directrices sur l’intégration de la durabilité dans le processus de conseil en vertu de la directive 2016/97 sur la distribution d’assurance (IDD).

Les lignes directrices adressées aux autorités compétentes, aux entreprises d’assurance et aux intermédiaires d’assurance visent à :

L’EIOPA publie ces lignes directrices afin de clarifier l’application des préférences de durabilité du client dans le cadre de l’évaluation de l’adéquation prévue pour les IDD. Les modifications introduites en 2021 par le règlement délégué 2021/1257 de la Commission visent à garantir que les clients puissent investir et épargner de manière durable et à faciliter leur participation à la transition vers une économie à faible émission de carbone, plus durable, économe en ressources et circulaire, conformément aux Objectifs de développement durable.

L’EIOPA fournit les 7 lignes directrices suivantes :

Ligne directrice 1 – Information des clients sur l’objectif et la portée de l’évaluation de l’aptitude en matière de durabilité

Afin d’aider les clients à comprendre le concept de « préférences en matière de durabilité », les entreprises d’assurance et les intermédiaires d’assurance devraient expliquer aux clients de détail ces termes de manière claire, compréhensible et non trompeuse. Ils devraient en outre expliquer la distinction entre ses différents éléments, tels que définis à l’article 2, paragraphe 4, du règlement délégué (UE) 2017/2359 de la Commission, et la différence entre les produits dotés ou non de ces caractéristiques de durabilité.

Les explications à fournir au client peuvent être présentées par « couches », par exemple dans l’introduction d’un questionnaire sur les préférences en matière de durabilité.

Ligne directrice 2 – Collecte d’informations sur les préférences du client en matière de durabilité

Les entreprises d’assurance et les intermédiaires d’assurance doivent obtenir les informations suivantes auprès des clients :

a) si le client a des préférences en matière de durabilité (oui/non)

b) si le client a des préférences en matière de durabilité en ce qui concerne les aspects définis aux points a), b) ou c) de l’article 2, paragraphe 4, du règlement délégué (UE) 2017/2359 de la Commission concernant la proportion minimale d’investissements durables en lien avec le règlement sur la taxonomie, le SFDR et le principe Impact négatif, et si le client a une préférence pour une combinaison de ceux-ci.

c) la proportion minimale investie dans des investissements écologiquement durables tels que définis dans le règlement sur la taxonomie (UE) 2020/852) et dans le SFDR (UE) 2019/2088).

d) quels sont les principaux impacts négatifs (PAI) à prendre en compte, y compris les critères quantitatifs ou qualitatifs.

e) pour les produits à options multiples (MOP), les entreprises d’assurance et les intermédiaires d’assurance devraient collecter des informations auprès du client pour savoir si toutes les options sous-jacentes doivent prendre en compte l’AIP des décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité , ou seulement une proportion ou une sélection d’une ou plusieurs options sous-jacentes.

Les entreprises d’assurance et les intermédiaires d’assurance doivent expliquer aux clients qu’il existe deux indicateurs clés de performance (ICP) utilisés pour calculer la proportion d’investissements écologiquement durables, conformément au règlement sur la taxonomie ((UE) 2020/852) :

Ligne directrice 3 – Évaluation périodique

Conformément au considérant 10 du règlement délégué (UE) 2021/1257 de la Commission, pour les clients existants, pour lesquels une évaluation d’adéquation a déjà été entreprise, les intermédiaires d’assurance et les entreprises d’assurance doivent identifier les préférences individuelles du client en matière de durabilité lors de la prochaine mise à jour régulière de l’évaluation d’adéquation existante et ne sont pas tenus d’effectuer l’évaluation périodique à la date d’application des nouvelles exigences.

Ligne directrice 4 – Collecte d’informations sur les caractéristiques de durabilité des produits d’investissement basés sur l’assurance

L’EIOPA fournit des orientations aux entreprises d’assurance et aux intermédiaires d’assurance sur la manière d’obtenir les informations sur les caractéristiques de durabilité des produits, sur la base des informations précontractuelles SFDR sur les produits en vertu de la directive 2009/138/CE (directive Solvabilité II), afin d’évaluer si un produit correspond aux préférences du client en matière de durabilité. En ce qui concerne les produits à options multiples, l’EIOPA fournit des orientations sur la manière dont les entreprises d’assurance et les intermédiaires d’assurance doivent évaluer si la proportion d’investissements dans des activités économiques écologiquement durables ou dans d’autres investissements durables ou la prise en compte des principaux impacts négatifs engendrés par le produit d’investissement basé sur l’assurance répondent aux préférences du client en matière de durabilité.

Ligne directrice 5 – Dispositions pour s’assurer du caractère approprié d’un produit d’investissement fondé sur l’assurance (PIIE)

L’EIOPA précise que les préférences en matière de durabilité ne doivent être évaluées qu’une fois que l’adéquation a été évaluée conformément aux critères de connaissance et d’expérience, de situation financière et d’autres objectifs d’investissement. Une fois que la gamme de produits adaptés a été identifiée à la suite de cette évaluation, dans une deuxième étape, le produit d’investissement basé sur l’assurance qui répond à toutes les préférences du client, y compris les préférences en matière de durabilité, doit être choisi parmi ceux identifiés lors de la première étape.

Ligne directrice 6 – Compliance avec les exigences en matière de tenue de dossiers

Le règlement délégué (UE) 2021/1257 de la Commission introduit la possibilité pour le client ou le client potentiel d’adapter les préférences en matière de durabilité dans le cas où l’entreprise d’assurance ou l’intermédiaire d’assurance ne mettrait pas à disposition un PIIB répondant aux préférences du client en matière de durabilité.

Les entreprises d’assurance et les intermédiaires d’assurance fournissant des conseils sur les produits d’investissement fondés sur l’assurance sont tenus de conserver des enregistrements de toutes les informations pertinentes concernant les situations dans lesquelles les préférences d’un client en matière de durabilité sont adaptées conformément à l’article 9, paragraphe 6, du règlement délégué (UE) 2017/2359 de la Commission, y compris une explication claire des raisons de cette adaptation.

Ligne directrice 7 – Compétences des employés des entreprises d’assurance et des intermédiaires d’assurance pour évaluer les préférences des clients en matière de durabilité

L’EIOPA précise que les employés d’une entreprise d’assurance ou d’un intermédiaire d’assurance fournissant des conseils sur des produits d’investissement fondés sur l’assurance devraient posséder les connaissances et les compétences nécessaires en ce qui concerne les critères des préférences en matière de durabilité, comme spécifié au point (4) du règlement délégué (UE) 2017/2359 de la Commission, et être en mesure d’expliquer aux clients les différents aspects dans un langage clair, succinct, compréhensible et non trompeur.

Quelles sont les prochaines étapes ?

L’EIOPA examinera les réponses reçues à ce document de consultation en mai et juin 2022 et prévoit de publier les lignes directrices définitives en juillet 2022.

You may also like